80
Magazine Dijon

Automne 2019

 N°80
 
Accueil > Les numéros > N°80 > 08 > Dijon déjà cité de la gastronomie… au Moyen Âge
08

Dijon déjà cité de la gastronomie… au Moyen Âge


Avec ses cuisines, sa cave à vin, son cellier à vin, son échansonnerie, sa salle de festin, avec les descriptions des banquets par Olivier de la Marche et les registres de comptes du service de table, Dijon peut passer sans conteste pour la capitale de la gastronomie médiévale. Pour une ville qui proclame haut et fort son ambition d’être une capitale européenne de la table et du vin, ce trésor historique et architectural est une aubaine, un miracle. Un don du ciel ! Alors, ce patrimoine inestimable est-il suffisamment mis en valeur ? Les cuisines ont été à moitié détruites, ce qui en reste est à moitié fermé. Les caves à vins sont inaccessibles, encombrées de chaudières et autres servitudes techniques ; le cellier n’est ouvert qu’aux mariages, la salle des festins est occupée par des tombeaux. L’échansonnerie a été mise à l’honneur pendant quatre ans en servant de salle d’entrée ; elle est maintenant reléguée tout au bout d’un jeu de piste décourageant... Restaurer l’hôtel ducal de la cité de la gastronomie, et oublier de restaurer le complexe gastronomique de l’hôtel ducal, c’est un peu ballot ! Il faut dire que, découpé comme il est entre le musée, la mairie et le syndicat d’initiative, le logis neuf de Philippe le Bon était difficile à visiter, impossible à appréhender. D’autre part, les différents acteurs de la mise en valeur du patrimoine n’ont pas toujours une nette conscience qu’il existe des professionnels de l’histoire, des chercheurs universitaires aussi sérieux et indispensables que les astrophysiciens et les épidémiologistes. Là, à Dijon, la restauration de l’hôtel ducal a été programmée avant la réalisation de l’étude historique. C’est dommage. On essaiera de faire mieux la prochaine fois…


Bibliographie : Mon premier ouvrage sur Palais ducal de Dijon

le logis neuf de Philippe le Bon, publié en 2014, est toujours disponible chez les libraires indépendants et chez l’éditeur :
http://www.cecab-chateaux-bourgogne.fr/

L’étude définitive et complète :

L’hôtel des ducs de Bourgogne à Dijon, d’Eudes IV à Charles le Téméraire (3 vol.) a fait l’objet d’une soutenance devant un jury international à l’université de Bourgogne le 17 octobre 2019 ; un exemplaire du mémoire sera ensuite déposé aux archives départementales de la Côte-d’Or, et une édition papier est prévue aussitôt que la documentation archéologique sera disponible.


Répondre à cet article

 
 

 RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.