71
Magazine Dijon

Été 2017

 N°71
 
Accueil > Les numéros > N°71 > 01 > Détox… vous avez dit détox ?
01

par Gérard Bouchu

Détox… vous avez dit détox ?

Fatigue, stress, mauvaise alimentation, environnement pollué… « L’objectif d’une cure de détox est d’éliminer les toxines pour que votre organisme fonctionne mieux ». Merci docteur ! Après l’intox politique des six derniers mois, on s’est dit qu’une cure de détox était indispensable, sur tous les plans.


Détox
Se mettre au vert, retrouver son énergie, aller à la campagne, justement, pour oublier l’intox des campagnes électorales qui ont plombé notre moral pendant plus de six mois, éliminer les traces du stress et de la pollution, retrouver sa bonne humeur et son sourire, perdre du poids, le tout dans le plaisir et la gourmandise, au soleil…
Le « Dijon vu par Jean Matrot », qui inaugurait l’été dijonnais, nous a mis sur la voie de la rédemption et d’une certaine légèreté d’être. Regard d’un anonyme sur d’autres anonymes. Des photos-portraits peintes sur le vif, en somme, que la touche du peintre transforme d’un coup de pinceau magique. On n’est plus dans le quotidien, mais dans le rêve éveillé. Rassurant.

Songes d’une nuit d’été

On en oublierait presque ceux qui gâchent les nuits d’été en vandalisant les rues, les jardins, les boutiques.
Dijon a dit oui au WIFI. Il y a des relais rue de la Lib, près des caméras de video-surveillance, qui ont l’air de marcher mieux que les caméras, pas toutes branchées apparemment, du centre ancien. Ou alors, elles se sont lassées de filmer le quotidien, elles aussi. D’où l’importance des artistes dans nos vies.
Content que des caméras se soient plantées dans les vignes pour filmer « Ce qui nous lie ». Un vrai bonheur, ce film, merci Mr Klapisch. Une belle occasion d’aller nous mettre au vert, dans les vignes, de s’intéresser aux vins « nature », notamment.
Merci à tous ceux qui nous rendent plus belle la vie et nous font oublier ceux qui nous la gâchent. Plein de festivals drôles, attachants, vous attendent un peu partout, on n’a pas pu vous les offrir tous sur un plateau, cette fois-ci, mais vous les avez déjà repérés dans la Nièvre, dans le Jura, en Côte d’Or aussi. Et puis, fallait penser aussi à la rentrée, dans ces pages, on ne part plus deux mois durant, sauf les étudiants, et encore. Certains restent pour bosser.

Monsieur, où trouve-t-on des "Macron" ?

On a laissé dans ce numéro la parole à des acteurs culturels pour qu’ils vous parlent d’eux, afin que des voix plurielles se fassent entendre. On en a besoin, n’allez pas croire qu’on est passé dans l’opposition, même si, par nature, à Bing Bang, on a toujours tendance à rester en marge de tout.
À propos, un couple de touristes, rue de la Chouette, m’a demandé où on pouvait « trouver des Macron ». La dame, hollandaise, a vu à mon air épanoui qu’il y avait certainement une faute de prononciation, du coup je l’ai conduite chez Jonathan Pautet, rue Verrerie, pour qu’elle achète ses macarons.
Après ça, j’ai gardé le sourire toute la matinée. Vous l’aurez aussi, j’espère, en découvrant - non seulement en couverture de BB mais aussi à l’intérieur - des photos-montages extraits du programme de la saison 17-18 de l’opéra de Dijon. Même Laurent Joyeux, son directeur, a joué le jeu, la prochaine fois ce sont d’autres institutionnels qu’on mettra à nu.
On aurait bien demandé à Didier Martin, comme toubib, de nous donner son avis sur la détox. Après tout, de se mettre en marche lui a plutôt réussi. En tant que député, on compte sur lui pour réaliser tout ce qu’en tant qu’adjoint il n’a jamais réussi à faire passer.
La marche, après la canicule, on va d’ailleurs tous s’y remettre, pour découvrir autrement la BFC, ses hommes, ses paysages, ses entreprises, ses vitrines. Besançon, Beaune, Dijon, c’est à pied qu’on les découvre, en flânant. Leur nouveau visage, ce sera pour la rentrée, il fera moins chaud.


Répondre à cet article

 
 

 RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.