36
Magazine Dijon

Octobre 2008

 N°36
 
Accueil > Les numéros > N°36 > 02 > Design moi une rue !
02

Design moi une rue ! Enquête : Myriam Henry
Photo : BingBang

Signe des temps, on ne vous demande plus « montrez moi le quartier des antiquaires » mais « designez-moi la rue Verrerie »… Humour ? Pas tant que ça. Le design est là pour donner de la couleur à nos rues, et du changement dans nos vies. Révolution ? Non, mais évolution !


1. Pascal Millière, redésigne et révèle votre Espace intérieur.

2. Sandrine Guilland, la nouvelle génération du design qui fait du « Neuf » rue Verrerie.

3.Laurence Gainet vous promet une Vie de Rêve et de design rue Jeannin.

4. Florence Arnaud-Alquier, architecte et « metteur en scène » de Maisons… d’Etre.


La rue Verrerie nouveau ghetto du design ? Si l’on parle de ghetto, celui-ci fait dans le haut de gamme ; et les victimes, y sont toutes volontaires, sur le devant de la scène, prêtes à s’enrôler pour la pièce qui se joue aujourd’hui. Des acteurs dans le coup, qui ont du flair et de la « niaque ». Bien résolus à faire bouger les choses et donner à l’un des plus vieux quartiers de Dijon une image plus « hype ». Merci qui ? Merci, la rue Verrerie. Après avoir abandonné ses artisans, cette petite venelle étroite et moyen-âgeuse a cohabité avec des brocanteurs avant de regarder incrédule s’installer des commerces comme qui dirait « plus tendance ». Changement de corps et d’esprit. La rue Verrerie se modèle un nouveau visage à la Warhol, tout en quadrichromie et polymères. Précurseur du mouvement, Epokhé, qui s’y installa il y a 30 ans. A l’époqu[é], il fallait oser ! L’Espace Intérieur suivit en 99 avec pas moins de 240 m2 de showroom à quelques pas de la rue Verrerie. Knoll et Eolux avaient leur vitrine. Trois autres résidents complétèrent le mouvement : 9 rue Verrerie et Une vie de Rêve avec du mobilier et de la déco d’intérieure design ; Maison d’Etre, l’architecte Florence Arnaud-Alquier à sa tête, proposant des agencements d’intérieurs et du mobilier contemporain. Bien leur en a pris : plus on est de fous, plus on rit ! « Concentrés, on forge une personnalité au quartier » se réjouissent Sandrine et Frédéric Guilland de 9 rue Verrerie. « Plus l’offre est abondante, plus les visiteurs circulent et comparent. C’est bon pour nous, comme pour eux » note Florence Arnaud-Alquier. De la place pour tous alors ? Pas si sûr. Ligne Roset (qui a ouvert et fermé ses portes il y a trois ans) et BO Concept (que la clientèle snobe ici et qui périclite, n’ouvrant plus que 3 jours par semaine) y ont cru, mais s’y sont cassé les dents. « Chaînes de magasin sans caractère », « offre Ikéa à prix Habitat », « 70 m2 pour exposer du mobilier, c’est suicidaire ».
Les commerçants de la rue Verrerie ont leur petite idée sur la question ; nous, nous parlerons plus d’image. S’installer rue Verrerie c’est enrichir l’âme des lieux avec sa propre spécificité, imposer la personnalité de son offre en ne dénaturant pas la qualité de la rue : « pour faire venir les gens, il faut que l’offre soit riche, mais de qualité ; pas standardisée ; allier culture et design » précise Bruno Humbert de Une vie de Rêve. Révolutionner une rue, bien sûr, mais en la tirant vers le haut… Sinon, quel intérêt pour les chalands de Besançon, Dole, ou Troyes, qui se déplacent chaque week-end pour investir ces boutiques branchées ?

Alors du changement oui, mais pensé et réfléchi. Si un lieu de restauration s’installe ici - comme le souhaitent les commerçants -, il devra être à l’image de leurs boutiques : gai et chaleureux, coloré et dans le coup, plutôt haut gamme mais avec du « piquant » et de la « saveur » ! Et si la ville évolue - bien, à nos yeux - en instaurant le tram, il ne faudra pas, comme le note Bruno Humbert, « couper les voies de communication et interdire les voitures ». Sinon, le Ghetto du design se transformera rapidement en prison dorée. L’histoire est en marche, le tram aussi. Quant au train-train quotidien, il continue de rythmer les jours et les nuits de nombreux Dijonnais. Qu’importe, si les locomotives vont, elles, dans le bon sens…

Une vie de Rêve - 2 bis rue Jeannin. Tél. : 09 51 37 73 59.
9 Rue Verrerie - 9 rue Verrerie. Tél. : 03 80 30 07 20.
L’Espace Intérieur - 8 Place des Ducs de Bourgogne. Tél. : 03 80 30 11 01
Maison d’Etre - 2 rue Verrerie. Tél. : 03 80 57 51 85.
Epokhé - 15 rue Verrerie. Tél. : 03 80 30 52 18.


Ultra désolés !

Maladresse envers une bonne adresse : nos excuses à BO-CONCEPT

Suite à notre article ci-dessus, sur le renouveau de la rue Verrerie Design moi une rue paru dans Bing-Bang N°36, BO Concept France a souhaité réagir. Dans ce dernier nous reportions des remarques glanées au cours de notre enquête et faisions part de notre déception, fasse au renouveau de cette rue, de ne pas voir plus souvent la vitrine BO Concept ouverte plus régulièrement pour animer encore plus cette artère dijonnaise. La direction France souhaite donc préciser que le 3 rue Verrerie est un show rooms (magasin de vente situé à Ahuy), que BO concept (246 magasins à travers 23 pays) distribue des meubles contemporains créés au Danemark depuis 50 ans à travers un positionnement moyen / haut de gamme à prix abordable. Son implantation au centre ville s’inscrit dans la droite ligne de cette rue, les meubles que cette marque distribue étant de qualité, avec un design minimaliste et contemporain. Customisation, fonctionnalité, et satisfaction client, sont chez eux des mots clés. BO Concept ne « périclite » donc pas. Implantée depuis 18 mois à Dijon, la marque satisfait chaque mois des dizaines de clients et possèdera d’ici 2010 plus de 50 magasins en France. Une bonne nouvelle qui devrait en rassurer plus d’un.


 
 

 RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.