66
Magazine Dijon

Printemps 2016

 N°66
 
Accueil > Les numéros > N°66 > 02 > De la fourche à la fourchette
02

Par Olivier Mouchiquel
et Zoé Theurel

De la fourche à la fourchette

Héritiers de Tron et Matrix, retirés le long des rivières où à l’ombre des côteaux, des Burgonds-Comtois s’activent sur leurs claviers. Dans les disques durs de leurs startups, ils inventent le futur de nos assiettes : la FoodTech Dijon BFC. Le Cerclecom, cercle des professionnels de la communication, vous ouvre les portes de leurs cuisines numériques où l’on code autant que l’on déguste.


food-tech

Les foufous de la FoodTech

Co-gérant des Docks numériques, un espace à Dijon où tout le monde peut louer un bureau à la carte, Bruno Louis Seguin est vice-président de Bourgogne numérique, l’association des entreprises digitales de Bourgogne.
Bruno et ses amis vivent dans un univers parallèle plein de surprises. Acheter, préparer, consommer, il nous rappelle que nous passons 40 % de notre temps dans l’alimentation.
En BFC, la FoodTech représente des milliers d’entreprises. Circuits courts locavores du producteur au consommateur, commande de nourriture en ligne, emballage, tourisme du vin et de la gastronomie, patrimoine, diversité des goûts et des terroirs, cuisine moléculaire, drones, sécurité alimentaire, alimentation pour les personnes handicapées par la maladie… Elles surfent sur la révolution numérique pour créer des emplois et inventer de nouvelles façons de manger et valoriser les traditions.
L’université de Bourgogne et le pôle nutrition Vitagora sont très impliqués. Urbanis à Dijon développe l’agriculture en milieu urbain. Ynsect, qui s’intéresse aussi à la santé et l’alimentation humaine, implante ses robots à Dole pour produire de la nourriture animale à base d’insectes et régaler nos toutous et nos petits chats.

Pourquoi la Bourgogne ? Parce qu’on vit « dans une région super sympa, au cadre de vie exceptionnel. » On est dans la nature à deux pas de Lyon, de Paris, de l’Alsace, de l’Allemagne. « On nous annonce que d’ici 2022, on aura le très haut débit partout. On pourra du fond de son petit village mener sa startup comme on pourrait le faire à Paris, mais confortablement. »

foodtechdijonbfc.com | www.bourgogne-numerique.fr

www.lesdocks.net | www.vitagora.com

www.urbanis.fr | www.ynsect.com

2089, l’école de la révolution

Non, Che Guevara ne s’est pas réfugié dans les forêts de Comté. C’est juste qu’à Besançon, Stéphane Bonnotte et Hervé Pizon, les deux guérilleros de la com’, ont lancé 2089, l’Ecole supérieure de communication digitale. Et ça marche !
Depuis 2015, on se forme dans cette école pas comme les autres aux nouveaux métiers du digital. Côté nouveauté, elle s’ouvrira en septembre aux étudiants qui viennent de décrocher le Bac et propose désormais des formations aux professionnels qui veulent prendre le virage du numérique.
Ici, ce sont parfois les étudiants qui enseignent, et pour pouvoir continuer à se former, un élève 2089 le reste à vie. La contrepartie ? Qu’il contribue à enrichir la plateforme de l’école. On est en plein dans l’esprit de partage du digital. L’école de demain est déjà là.

www.2089.fr | twitter.com/2089now | Fb : 2089 smart school
sbonnotte@2089.fr | hpizon@2089.fr


 
 

 RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.