56
Magazine Dijon

Automne 2013

 N°56
 
Accueil > Les numéros > N°56 > 11 > Daniel Weissmann
11

Daniel Weissmann l’homme-orchestre !

Directeur général de l’Orchestre Dijon Bourgogne, violoniste à ses (rares) moments perdus, Daniel Weissman a plus d’une corde à son arc(het). Après avoir accueilli un nouveau chef principal puis invité musiciens et chefs prestigieux pour une saison éclectique, il se prépare à enregistrer les six suites pour violoncelle de Bach sur un alto ancien. Aventure hors du commun, il s’y prépare très sérieusement mais le stress le guette. Depuis maintenant 4 ans à la barre de l’ODB, il se dévoile, un peu…


Daniel WEISSMANN Daniel Weissmann ©VilledeDijon
Passion : la musique d’abord, la danse contemporaine, le rugby mais pas à la télé !

Actualité : enfin un chef principal pour l’orchestre ! Peut-être la fin d’un voyage qui fut un peu solitaire ces dernières années. L’arrivée de Gergely Madaras va apporter un niveau d’excellence et une vraie identité à l’orchestre. Conseiller artistique autant que chef, il promet de beaux programmes (et même de les présenter en français la saison prochaine !)…

Sa cantine préférée : Sushi King, 14-16 pl. Emile Zola, à Dijon
Tél. : 03 80 49 93 09.
« J’adore la cuisine japonaise, je me suis fait une copine au restaurant de sushis de la place. Une qualité constante, c’est toujours frais, très bon, avec un vrai rapport qualité prix ».


L’adresse dont on ne parle jamais : l’atelier du luthier Günter Siefert, 41 rue Berbisey, à Dijon. Tél : 03 80 58 95 37. Au fond d’une cour, un petit atelier, des copeaux de bois, on est dans un monde à part. Un lieu assez curieux où travaille un artisan, un vrai.

Son coup de cœur : circuler à Dijon en tramway. « Je ne vis pas à Dijon mais j’y travaille et je trouve que l’on va d’un endroit à un autre très facilement... Si vous ne voulez pas perdre de temps, prenez le tramway ! »

Son coup de gueule : « notre difficulté à être présent dans les salles dijonnaises ! On est tellement mieux reçu en région. Il est temps de résoudre l’accès aux salles de spectacle, c’est un vrai gros problème. Il est très difficile même à l’orchestre d’accéder au grand théâtre, pire à l’auditorium. » Inimaginable qu’on ne puisse avoir un véritable accueil à Dijon pour son orchestre !

La date importante de la rentrée : le retour de l’orchestre dans les salles du Grand Dijon en octobre et une nouvelle collaboration avec le CHU de Dijon et le CGFL Ça veut dire que l’orchestre va jouer pour les malades, en petites formations. La vraie rencontre avec les Dijonnais sera un Noël hongrois sous la direction de ce jeune chef sympathique Gergely Madaras, le vendredi 20 décembre à la salle Romanée-Conti, Dijon-Congrexpo.

Gergely-Madaras-Balazs-Borocz Gergely Madaras ©Balazs Borocz

 
 

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.