55
Magazine Dijon

Eté 2013

 N°55
 
Accueil > Les numéros > N°55 > 03 > Cyril Jacquens
03

Le mag dont vous êtes les auteurs

Cyril Jacquens le p’tit Mâlain du cinéma


cinéma devosge

Directeur adjoint du ciné Cap Vert Quétigny et responsable d’exploitation du Cinéma Devosge, Cyril Jacquens est banlieusard dijonnais depuis 1982. Cinéma familial art et essai avec VO et sorties nationales, le Devosge est l’un des derniers à proposer toutes les tarifications réduites, senior, famille nombreuse et même un tarif enfant très bas à 4,50 €, tous les jours à toutes les séances. Que demander de plus ? Et ben tiens, des rétros par exemple ! Ca tombe bien : « A partir du 3 juillet nous programmons une reprise pour les enfants de tous les grands classiques de Disney en HD : Pinocchio, Cendrillon, Peter Pan, Rox et Rouky, Bambi. Et pour les adultes, une rétro nouveau western : Hombre, film de Martin Ritt avec Paul Newman, La chevauchée des bannis d’André De Toth et le western funky de Robert Aldrich, Fureur Apache avec Burt Lancaster. Courant août nous organisons un cycle American Gangster avec Scarface, Les Incorruptibles et Miller’s Crossing des frères Cohen.

Mon conseil pour les vacances : partir se ressourcer dans la vallée de l’Ouche, vers Mâlain. Un lieu formidable avec un bois très sympathique où se promener, le Mont Chauvin ; d’anciennes vignes qui ont vécu l’épisode tragique du phylloxera et ont été remplacées par des bois. Tôt ou tard, tu peux apercevoir des biches. Mâlain abrite un site gallo-romain très sympa à visiter, et un château médiéval complètement retapé avec un très joli point de vue sur le village. C’est à deux pas de Dijon, mais suffisamment loin pour te permettre de passer une journée reposante. Et puis, on y trouve du bon vin et du bon cassis. La vie est douce.

Mon coup de gueule ? La Cinémathèque de Bourgogne, qui se trouve sur la Fac, n’a jamais vraiment été soutenue et se trouve en difficulté alors qu’elle est en pleine construction. Un véritable joyau pour les amoureux du cinéma, conservant beaucoup de films, de documentaires, de machines, de revues très anciennes, des archives locales. La Cinémathèque a fait venir à Dijon des réalisateurs comme Barbet Schroeder, André Téchiné, Arnaud Desplechin. Elle n’a besoin que d’un petit coup de pouce...

Mon coup de cœur est pour la ville de Dijon, l’une des plus belles de France. Une des seules avec Paris à proposer des quartiers Art Déco, médiévaux, modernes. La ville, transfigurée avec de nouveaux équipements, est beaucoup plus attractive. La modification de la rue de la Liberté lui redonne une dimension humaine. Je vis chaque nouveau projet comme une valeur ajoutée à Dijon, de plus en plus belle et agréable à vivre. Il n’y a pas grand chose à redire sur ses infrastructures culturelles. Dijon est une ville de patrimoine et d’avenir, avec une offre importante, des endroits sympas à la pelle, la campagne à deux pas et une gastronomie monumentale.

Mon rêve fou : réunir une même année au Cinéma Devosge Nanni Moretti, Francis Ford Coppola, Brian de Palma, Christopher Nolan. D’ailleurs, j’y travaille. Tous les jours je me couche et je me dis : ça sera à Dijon.

■ Propos recueillis par Olivier Mouchiquel

Cinéma Devosge
6 rue Devosge – Dijon - 03 80 30 74 79
www.cinedevosge.fr


 
 

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.