59
Magazine Dijon

été 2014

 N°59
 
Accueil > Les numéros > N°59 > 11 > Certains n’avaient jamais senti l’odeur de la poudre
11

Livres
L’écrivain sous le charme de son héros

Certains n’avaient jamais senti l’odeur de la poudre L’Histoire hors normes de Pascaline Kromicheff

“Vous n’allez pas partir sans prendre un petit gâteau !” propose gentiment l’homme assis près de son lit.
“Délicieux, c’est le terme, cet homme est délicieux” pense l’écrivain en choisissant parmi les sucreries.


Certains n'avaient jamais senti l'odeur de la poudre

On sait vivre en Haute Côte-d’Or, même quand on est en maison de retraite. Preuve en est de cet homme de 93 ans, Georges Clerc, qui vient de confier non seulement sa boîte à gâteaux mais aussi son histoire à Pascaline Kromicheff, 37 ans, écrivain biographe. Le temps de le dire, elle est tombée sous le charme…
« Il y a des rencontres qui marquent pour la vie » explique la biographe, venant, avec l’aide de Georges, de mettre un point final à l’écriture de son quatorzième livre, Certains n’avaient jamais senti l’odeur de la poudre, paru aux Éditions de l’Armançon début juin. Ce livre raconte une semaine de la vie de Georges, quand il avait 23 ans, en 1944. Évoquer l’année 1944, c’est déjà évoquer l’Histoire, se rappeler qu’il y a tout juste 70 ans, les faits de résistance allaient ouvrir la porte à la Libération…

Georges fait partie de ces jeunes maquisards à qui l’on a confié une mitraillette (« Elle ressemblait à un jouet de gosse » s’étonne encore le vieil homme) et une mission : mettre des bâtons dans les roues à l’armée allemande (rien que ça !). Durant une semaine, Georges et environ 450 autres jeunes Châtillonnais ont vécu dans les bois au sud de Châtillon-sur-Seine. Les Allemands n’ont pas tardé à les repérer et sont venus, à 2 000 !, les encercler. Ils ont tué 37 résistants. C’est cette bataille de la Forêt de Châtillon du 10 juin 1944 qui est racontée dans le livre de Pascaline Kromicheff, grâce au témoignage de Georges Clerc.

« L’Histoire n’est pas ma tasse de thé. Mais rencontrer en tête à tête un rescapé des combats, entendre sa voix se casser à l’évocation des camarades décédés, c’est tout à fait autre chose. Combien de protagonistes de cette terrible bataille peuvent encore témoigner en 2014 ? Très peu. La mémoire de ceux qui ont vécu les événements s’efface d’année en année, malheureusement. C’est une chance d’avoir rencontré Georges et d’avoir vu mon travail financé par la Communauté de Communes du Pays Châtillonnais et la commune d’Etalante » souligne l’écrivain, partageant sa fierté d’avoir discuté avec un « héros ordinaire » de la résistance, un de ces « hommes de l’ombre » à qui la France doit sa liberté.
Oui, il y avait de quoi tomber sous le charme.

"Certains n’avaient jamais senti l’odeur de la poudre"

par Pascaline Kromicheff aux Éditions de l’Armançon, 150 pages dont 16 pages couleur, 20 €.


 
 

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.