57
Magazine Dijon

Hiver 2013-2014

 N°57
 
Accueil > Les numéros > N°57 > 10 > Carole Desmarais
10

La douce folie de

Carole Desmarais

Elle a quitté Lausanne avec chien et mari, s’est arrêtée à Dijon pour vivre une nouvelle vie. En quelques mois, ce peintre de la couleur et de la tendresse a réussi à changer le mode de consommation de ses voisines ! Trocs, échanges, c’est beau Dijon vu par Carole Desmarais.


Carole-Desmarais
Visuellement, Carole ne passe pas inaperçue. Dans la rue comme dans la vie. Depuis qu’elle a quitté Lausanne avec chien et mari (dans l’ordre d’apparition), cet été, on la voit beaucoup au centre-ville. Si tous ceux qui réinvestissent aujourd’hui le centre ancien, apportant lumière et folie à un habitat dégradé, étaient comme elle, on aurait une ville plus heureuse à vivre.
L’entrevue, malgré le stress des photos, fut pour elle comme pour nous un moment passionnant !
A la base, Carole n’est pas mannequin, même si elle en a toujours la taille, mais artiste-peintre.

Ses médiums préférés : l’acrylique sur toile, et l’encre de Chine sur papier « Japon », et sur papiers « rétros ».

Ses sujets préférés : les femmes et enfants dans un style moderne et symbolique.

Ses couleurs : un monde animé d’argent et de doré, où le cercle revient toujours agrémenté de motifs personnalisés ou d’un jeu de transparence.

Originaire de Montréal, ayant longtemps vécu en Suisse, c’est le TGV qui lui a permis de découvrir Dijon, lors d’un week-end. Pour une retraite non pas paisible mais riche de folie douce, Carole et son mari ont donc choisi la capitale des Duc « pour sa beauté, ses trésors cachés. J’ai envie de découvrir ses habitants et de partager avec eux, mes sourires et les savoirs-faire ». Une tendance très actuelle, qu’on retrouve dans toutes les capitales, mais qui ne fait que démarrer (sans jeu de mot) à Dijon. Dans cette ville où jeunes et moins jeunes ont pris l’habitude d’échanger tous biens - et en tout honneur ! - vêtements, conseils, jeux, pratiques dans des soirées animées, elle propose des cafés-tricot mais aussi des ateliers aux couleurs multiples tels que : fabrication de sapins-papiers, de bijoux-papiers, et d’initiation à la peinture acrylique ou à l’encre de Chine.
Et bien sûr elle accepte d’éventuels trocs.

Merci encore Carole, et au plaisir, si vous avez d’autres créateurs qui veulent bien s’arrêter pour vivre quelques années à Dijon plutôt que de filer au soleil, on est preneur !

■ GB

www.ccarole.com – courriel : pinceaux@gmail.com
tél : 06 76 72 18 70

à voir :
Carole Desmarais notre sexygénaire - Une vie de wouf
Le petit théâtre de Carole Desmarais


 
 

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.