79
Magazine Dijon

Été 2019

 N°79
 
Accueil > Les numéros > N°79 > 01 > C’est l’été, déconnectez !
01

C’est l’été, déconnectez !

Vous ne verrez pas ce dessin de Germain Huby dans l’album graphique le plus drôle et à la fois le plus angoissant de l’année (Le Bruit des Mots). Cet artiste plasticien dijonnais, prof à l’ENSA de Dijon, la placera certainement dans un futur album (le premier étant déjà presque épuisé). L’ouverture du musée des Beaux-Arts de Dijon, il ne pouvait pas rater ça, même si ce témoin de son temps ne fait pas dans le régionalisme au sens strict. Les pieds sur terre, l’oreille à l’écoute, il plonge dans notre quotidien pour nous rassurer sur nous-mêmes, quand on commence à désespérer des autres (et vice-versa, forcément !).


dessin de Germain Huby sur L'ouverture du musée des Beaux-Arts de Dijon

Ils voient du Huby partout

Le jour de l’inauguration du musée des Beaux-Arts, nous étions des centaines à lever nos bras pour photographier un funambule. Avant on aurait surtout applaudi l’artiste. Le lendemain, on s’est retrouvé plus nombreux encore pour tenter d’arracher à la nuit l’image de musiciens accrochés à un lustre géant, place de la Lib. Instant magique qui restera dans la mémoire des smartphones et peut-être, avec un peu de chance, des participants, tout comme la visite du musée, la nuit.
Ou encore la vision d’une ville métamorphosée à travers les vitres, quand on ne regardait pas les œuvres ou notre téléphone. On a même vu des arbres nouveaux apparaître, un Square des ducs renaître, au matin tout était encore là, on n’avait donc pas rêvé.

East connection !

Germain Huby a su trouver l’équilibre à chaque page : le poids des mots, le choc des images. On ne lui a pas demandé où il partait en vacances. Dans le Morvan, peut-être, comme l’autre Germain, Arfeux de son nom.
Imperturbable, ce dernier continue de cultiver l’art de la déconne autant que de la déconnection. Ces derniers mois, il a continué sa saga des ducs tout en préparant un reportage « roc’k n’roll » sur Saulieu et le Morvan. Entre déconner et déconnecter, il n’y a qu’un pas. Et lui il adore marcher.
Plus de 90 % des Français partent en vacances équipés d’un équipement numérique permettant de se connecter. Pour rester en contact, pour se changer les idées, parce que c’est utile à l’organisation du séjour. Germain, lui, il s’en fout.

On déconne !

Notre rapport au réel est en train de changer à une vitesse qui peut faire sourire, rire ou carrément pleurer. Le plus étonnant, ce fut peut-être d’assister à une représentation de Carmen à l’Opéra de Dijon, au milieu de spectateurs continuant d’envoyer des textos, après avoir coupé le son de leurs portables. Ambiance d’autant plus surréaliste que, sur scène, c’est un hologramme de Carmen qui apparaît à un Don José transformé en pauvre mec obligé d’avoir recours à internet pour rencontrer le grand amour.

On vous souhaite un été rock’n roll !

Ce mag, on le dédie à tous les organisateurs de fêtes, de festivals, qui vont tenter une nouvelle fois de nous faire trouver plus belle la vie, en BFC. La région la plus rock’n roll de France, au sens strict comme au figuré.
On vous emmène sur les pas de Binoche et Yves Jamait dans le quartier Berbisey, sacré le plus rock’n roll de Dijon dans le nouveau Duke. Un city-guide indispensable, véritable mallette de survie qui devrait plaire aussi aux visiteurs, de plus en plus nombreux à flaner autour d’un « quartier des Arts » où l’on retrouve le plaisir de marcher, regarder, humer l’air du temps. Sans téléphone. Allez on déconne, faites comme vous voulez, vous êtes peut-être d’ailleurs en train de nous lire sur votre tablette, sur la plage, à Alésia…


Répondre à cet article

 
 

 RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.