40
Magazine Dijon

Octobre Novembre 2009

 N°40
 
Accueil > Les numéros > N°40 > 07 > C’est chronique, chez Binoche
07

agenda électrique
Sortir Dijon - Thierry Binoche

C’est chronique, chez Binoche Le Zénith - La Vapeur - Festivals Dijon

Crisis  ? What crisis. (La crise ? Quelle crise ?). C’était le titre d’un album de Supertramp sorti en 1975. L’on y voyait sur la pochette un personnage dégustant un cocktail sous un parasol posé au milieu d’un monde industriel et gris. Ailleurs  ! Dans son monde de couleurs. Comme si la musique avait cette vertu de faire oublier la tristesse d’un monde en pleine mutation. Au moment où le Zénith accueille son millionième spectateur, le spectacle vivant, permettant ces évasions, prouve qu’il est une valeur-refuge, l’oasis près de chez soi.


Chronique chez Binoche

• Zenith Dijon  : çà s’arrose  !

Alain Souchon Olivia Ruiz Saka Ponk

Si je regarde la programmation, un arrêt au concert d’Alain Souchon ne serait pas inutile pour remettre à jours les petits soucis de la vie quotidienne. Sous un air désinvolte, il dresse un constat d’échec de ce qui fut les années Flower Power, même si nous avons cru l’Utopie possible. Il chante aussi les maux de la planète et l’on peut retrouver sur son dernier opus Ecoutez d’où vient ma peine cet optimisme mitigé ou ce pessimisme positif, allez savoir. Goran Bregovic lui ne se pose plus la question. Il a dû trouver une solution magique ou plutôt éthylique. Dans ce monde où tout se doit d’être politiquement correct, le compositeur des musiques de Kusturica nous revient pour savourer son nouveau cocktail musical explosif «  Alkohol  : Silvovica (Brandy serbe à base de prune) et champagne  » un concert inédit de musiques pour danser, boire et faire la fête. Une sacrée Trinité  ! Et bien sûr de sublimes compositions dont l’écoute seule amène l’ivresse. Espérons qu’il laissera bien le public se lâcher, se lever ! Olivia Ruiz, autre tempérament de feu, petite fée occitane, débarque à Dijon. L’occasion est trop belle pour voir cette étoile qui ne se défile pas et nous entraîne sur sa voie lactée avec sa voix sucrée, acidulée ou veloutée selon les envies  ! Miss Météore, éternelle chipie, embarque son petit monde pour un aller- retour dans sa galaxie  !
Zenith Dijon

• La Vapeur

Dans les lieux plus intimistes, les voyages sont différents, les mutations et métamorphoses possibles. La Vapeur reste le lieu de ces possibles. Prenez Shaka Ponk, ils se promènent avec Goz leur singe virtuel dans une ambiance Fusion electro rock hargneuse, colorée et visuelle. Entre Paris et Berlin les ondes de Shaka Ponk sont remplies de groove qui vous pousse à sauter dans tous les sens  ! Si l’on me demandait : Choisis un seul concert dans ta liste, la soirée belge avec Ghinzu serait mon premier choix. Un rock riche, original énergique et «  blahblahblah  », je pourrais en rajouter mais comment définir une passion, le plaisir intense que me donne ce groupe… Mon cocktail musical idéal. J’aime, un point c’est tout  ! Pour changer d’atmosphère et si vous avez envie de vous dérider  : préparez vos strass et vos paillettes, Marcel et son orchestre débarquent pour une soirée qui ne devrait pas prêter à la mélancolie. Amis de la poésie et de la déconne voici de quoi vous laisser aller comme ils disent :Ce n’est toujours pas chansons à boire, souvenirs de bars et brèves de comptoir. Bon, ce n’est pas du lounge non plus. Archimède pourrait nous refaire le coup des frères Gallagher d’Oasis. Si ce n’est que les frères Boisnard, Lavallois d’origine, ne se sont pas encore battus et leur groupe marche plutôt pas mal avec un beau coup estival, «  L’été revient  », qui aura marqué les oreilles. Après un 1er rendez vous manqué, je prépare mon look british histoire de m’accorder à cette pop «  franglaise  » joyeuse et harmonique, avec une écriture très personnelle et très riche malgré la légèreté des thèmes abordés. Pour terminer cette séquence je pourrais sortir de ma garde robe une tenue de Zazou et aller swinguer sur la musique de Caravan Palace. Avec classe le groupe nous entraîne dans une ambiance jazz manouche matinée d’électro, Le genre de musique à écouter avec un bon cocktail, le comptoir pas trop loin pour aller gigoter sur la piste de danse.
Caravan Palace

• Festivals

De plus en plus de festivals fleurissent à Dijon. Novosonic, 6ème du nom, réveille le campus avec une série de concerts à l’Athéneum. Ne me demandez pas si je connais les groupes qui y jouent. Je vous répondrai non, ou si peu. Mais justement voilà l’intérêt de la chose. Il y en a pour tous les goûts dans cette programmation qui nous permet de découvrir des artistes émergents aux côtés de têtes d’affiches faisant office de locomotives. Un week-end enrichissant à tous les points de vue puisque les tarifs ne sont vraiment pas prohibitifs. Dans le même esprit de découverte Resonances électroniques #3 s’étalera du 12 au 28 novembre dans différents lieux dijonnais l’Athèneum, le Chat noir, la Vapeur et aussi la Péniche Cancale, nouveau lieu dont on vous parle par aillerus. Musiques électroniques et alternatives sont à l’honneur. Surtout n’hésitez pas à visiter les sites Internet ou les Myspace de ces festivals pour en savoir beaucoup plus. Un mois de novembre bien dense nous attend et c’est tant mieux. La Crise, qu’ils disaient !


 
 

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.