76
Magazine Dijon

automne 2018

 N°76
 
Accueil > Les numéros > N°76 > 01 > Bons baisers de la mégalopole la plus verte de France
01

Bons baisers de la mégalopole la plus verte de France

Avec plus de 80 km d’espace très vert entre Dijon et Besançon, ses "quartiers" les plus peuplés, notre mégalopole à nous restera pour longtemps la plus verte de France !


Pas de photos de lecteurs nous envoyant leurs bons baisers de partout, ces deux derniers mois. Pourquoi voyager, direz-vous, et polluer encore plus la planète alors qu’on a connu en Bourgogne une fin d’été et un début d’automne idylliques ?

Dijon Besançon, la mégalopole la plus verte de France

La pluie, on ne l’a jamais autant attendue, pour contrer une sécheresse qui a transformé les jardins en pelouses arides. Il aura même fallu importer du gazon en parcelles pour redonner une touche verte au cœur même de Dijon. Le square des Ducs a retrouvé la seule couleur désormais revendiquée par une métropole qui entend devenir un modèle écologique pour tous, le maire l’a annoncé. Fini le jaune moutarde, le tram cassis.
C’est l’entreprise « Duc et Préneuf » (!) qui a permis à ce square emblématique de se retrouver sur toutes les photos prises au pied d’un chantier qui aura marqué la vie des Dijonnais depuis cinq ans : celui du musées des Beaux-Arts, dont on attend la réouverture avec impatience en mai 2019.
Un chantier qui aura fait couler pas mal d’encre, et surtout de béton tout autour, ricaneront certains, qui pensent déjà au gel hivernal et aux glissades le long de ces rues piétonnes nouvelle génération. Des rues qui ont pourtant montré la voie à ce que pourrait devenir un centre ville enfin libéré des voitures, du bruit, de la pollution… On n’attend plus que les sapins pour pouvoir annoncer le retour d’une forêt qui masquera un temps l’absence d’arbres.

Un monde enchanté pour les uns, en chantier pour les autres

Pendant ce temps, Besançon soupire d’aise. Le musée des Beaux-Arts nouveau est arrivé, il sera ouvert avant celui de Dijon, normal, il est le plus ancien. Son maire aussi est heureux. Il a eu raison de faire confiance aux chèvres pour l’entretien des collines et aux habitants pour leurs conseils pratiques. Besançon a été consacrée capitale française de la biodiversité en 2018. Du coup, à Dijon, on va s’intéresser à ce qui pousse au pied des arbres, on va peut-être revenir sur le bruit qui fait fuir les Dijonnais du centre pour aller vivre à Dole ou Beaune, dans l’espoir peut-être d’être plus près des vignes, des forêts, de la nature. Ou de l’aéroport quand le froid incitera certains à filer au soleil de nouveau, en oubliant les montagnes du Jura et la chance qu’on a de vivre ici dans la mégalopole la plus verte de France.
Lecteur, mon beau lecteur, dis moi quelle est la plus verte ? Il va bien y avoir un mag national un peu plus couillu que les autres pour réconcilier les sœurs ennemies. Il faudrait aussi trouver une date pour un repas de famille les réunissant autour de la même table avec Beaune, Dole et d’autres cousins germains avec qui on pourrait la créer enfin, cette mégalopole, la plus verte de France. ■


Répondre à cet article

 
 

 RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.