46
Magazine Dijon

Printemps 2011

 N°46
 
Accueil > Les numéros > N°46 > 03 > Bons baisers de Marrakech
03

Bons baisers de Marrakech

Jean Maisonnave est parti passer un bout d’hiver à
Marrakech. Il a hésité entre l’Egypte, le Maroc et la Tunisie, il a eu du nez. Il nous ramène des chroniques d’ici et d’ailleurs, comme on les aime. Et pour nous c’est l’occasion de vous proposer quelques adresses hors normes pour vous inviter à y aller passer quelques jours, dont celles de Dijonnais qui sont allés vivre là-bas.


Zakhia (cuisinière confirmée des Villas de « sejour-maroc.com », depuis 7 ans) : certainement l’un des meilleurs Couscous de Marrakech...

zakhia cuisiniere au Maroc

La semaine de Pâques et les suivantes, c’est toujours la meilleure période pour aller découvrir Marrakech. Dommage qu’il n’y ait pas de ligne directe depuis l’aéroport de Dijon. Bordeaux, Toulouse, Nantes, c’est bon pour les affaires, pour le soleil ; un riad à Marrakech, si le roi ne fait pas de bourdes, c’est quand même l’idéal. Surtout si vous prenez une chambre en-dessous des toits, où vous pourrez grimper pour bronzer (évitez la proximité des minarets, si possible).
Pour ceux qui veulent rester dans les petits prix, un ex-joyeux animateur Bourguignon, Lionel Rousseau, qui n’a rien perdu de sa gentillesse, pourra les accueillir dans son Riad Badra, à deux pas des souks, en plein cœur de la médina. Déco marocaine traditionnelle, espace massage, détente assurée. Lionel vous accompagnera même en excursion dans la vallée de l’Ourika ou en direction de l’Atlas (www.riadbadra.com).
Pour ceux qui veulent s’offrir, comme certains restaurateurs dijonnais, le luxe d’une villa à deux pas de la Palmeraie, avec gardiens à l’entrée, décor contemporain, piscine et calme garanti, Philippe Poumaere leur proposera à la carte un séjour dont ils se souviendront (www. sejour-maroc.com). On a testé, et comme on n’est pas des tendres, on peut vous dire qu’on en garde un grand souvenir.
Pas seulement des lieux, puisqu’on est dans une rubrique censée vous inviter à vous mettre « À table », mais à cause de la gentillesse et du savoir-faire des femmes marocaines qui vous prépareront chaque soir, si ça vous chante, soupes, brochettes grillées, couscous, tajines, et même pastilla ou tanjia, plat typique de la région de Marrakech.
Pour les amateurs de poisson, une bonne adresse, créée par Nicolas Coquema, qui avait lancé le premier Bistro de l’Huître, sur le marché, à Dijon. Jean Maisonnave est allé incognito (là-bas, ça lui est plus facile) découvrir la cuisine du Riad des Mers, dans le quartier de Bab Doukkala. Spécialités de poissons, fruits de mer et crustacés, comme il se doit
(www.ilove-marrakech.com/riaddesmers).
Quant vous reviendrez chez vous, il ne devrait vous rester que de bons souvenirs, les petites arnaques entre amis étant en perte de vitesse, dans la médina, la police touristique exerçant une surveillance constance.
Si vous ne comptez pas partir, par peur des évènements qui secouent les pays voisins, consolez-vous avec les restaurants marocains dijonnais, ceux-ci reprenant du poil de la bête après quelques années de traversée du désert. On s’est régalé autour d’un tajine « bon comme là-bas » au
« Marrakech », rue Monge, et on attend avec impatience de voir ce que les femmes marocaines feront du Al Fassia dijonnais qui devrait ouvrir prochainement à l’angle de la rue Pasteur et de la rue Chabot-Charny, à l’emplacement de l’ancienne Table Marocaine. Une idée que l’on doit à Christian Flamand (restaurants La Flambée & Les Congrès) qui connaît Marrakech comme sa poche. Comme vous peut-être, et comme beaucoup de Dijonnais. ▀ Gérard Bouchu


 
 

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.