59
Magazine Dijon

été 2014

 N°59
 
Accueil > Les numéros > N°59 > 03 > Bons baisers de Franche-Bourgogne !
03

Bons baisers de Franche-Bourgogne !

Vous pouvez rigoler, mais vous devez bien avoir encore, quelque part dans un fond de tiroir ou de grenier, de vieilles cartes postales reçues du fiston en joyeuse colonie de vacances au milieu de montbeliardes imperturbables : « Bons baisers des Rousses ! » qu’il disait, faisant le malin.


fondue bourguignonne et vaches de franche comté

Vous retrouvez, émus, celle de la mamie partie soigner ses rhumatismes dans une ville d’eau de Haute-Saône où elle s’était fait plein de copines, ou du grand-père faisant la tournée des bars à Pontarlier avec ses potes. Sans parler des cartes enneigées et ennuyeuses au possible de la cousine partie au sport d’hiver dans un coin du Jura passant pour le plus froid de France. C’était de l’exotisme, à l’époque, l’aventure commençait sitôt passé Besançon, ville farouche que l’on ne comprenait pas. On ne voulait surtout pas voir Vesoul, même pour en rire avec Brel, et on n’aurait jamais eu l’idée d’aller passer Noël à Montbéliard, mais on était content que d’autres aillent se perdre dans ces coins-là.

On se moquera pareillement demain des photos que vous nous envoyez d’Asie ou d’Afrique, sur fond de ciel bleu ou de foule grouillante, quand nous n’en finirons pas d’épuiser les charmes de la Franche-Bourgogne, des petits chemins du Clunisois aux randonnées dans un pays de Morteau où l’on ne risque jamais de mourir de faim ou de soif...

Le vrai exotisme commencera aux frontières de la Franche Bourgogne, nom que nous aurions bien aimé déposer si ces petits malins du « Miroir Mag » n’avaient déjà réalisé un dossier complet sur le sujet. Achetez-le, ça leur fait plaisir, et ça nous évite de parler de choses sérieuses.

Nous, que la Bourgogne et la Franche-Comté se pacsent, ou se marient vraiment, ça nous plait bien. Je vais juste devoir, pour le Routard, retrouver les intros de la précédente décennie, quand il n’y avait qu’un guide pour les deux régions. Et tenter d’expliquer pourquoi on a un destin commun... peu commun ! Pour l’heure, je laisse à Marie-Thé le soin de vous expliquer ça, avec tout le sérieux du guide touristique qu’elle aura été durant plusieurs décennies, et à notre Mégalo de service celui de vous préparer au sacre du premier président de Franche Bourgogne. Un nom qui prête à rire, c’est déjà bon signe, l’autre, l’officiel, n’a jamais fait vraiment rêver. Tout comme la future capitale de l’entité nouvelle, Dole, qui ne nous a jamais fait nous gondoler...

■ Gérard Bouchu

La franche-bourgogne


 
 

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.