49
Magazine Dijon

Début 2012

 N°49
 
Accueil > Les numéros > N°49 > 06 > Bon temps pour les bars à vins !
06

Bon temps pour les bars à vins ! " En janvier, mets du vin dans ton eau ! " (dicton local)

La vague rouge et blanche qui a déferlé dans les rues des grandes villes commence à passer de mode, à Paris comme à Lyon, mais Dijon et Beaune nous réservent heureusement quelques beaux bars, à l’approche de la Saint-Vincent. À Dijon, ville où on prend le temps de la réflexion, l’année 2012 sera peut-être même "une grande crue".


L’Âge de Raisin : une adresse jeune !
Elle sort de sa cuisine pour voir qui entre, lui s’occupe de ses bouteilles et des clients de passage. Ils ne sont que deux mais prêts à soulever des montagnes, pour refaire de la rue Berbisey, qu’ils aiment tant, une rue glamour où l’on ait de nouveau envie de flâner le soir venu. Leur petit bistrot n’a pas beaucoup de tables, ils pensent ajouter un tonneau, pour accueillir les amoureux du vin, qui ne tiendront pas autour de leur bar de poche. Mais ce qu’ils cherchent, c’est la convivialité, le plaisir de faire connaître un des meilleurs charcutiers de la région, qui a émis l’idée saugrenue de prendre sa retraite, et des vignerons qu’ils aiment bien (et la réciproque doit être vraie). Voilà, c’est tout simple, un petit bar de quartier, "à vin et à manger" comme il est dit sur la devanture. La cuisine est ménagère, et la cuisinière ne ménage pas sa peine. C’est bon signe.
L’Âge de Raisin : 67 rue Berbisey. Tél : 03-80-23-24-82. Tlj sf dim, et lun midi. Menu du jour à 14,50 €.

BHV : un bar-à-vin très "nature"
Le bistrot de l’hôtel de ville, à l’angle de la place de la Lib et de la rue Vauban, a rejoint le club des bistrots & bars à vins dijonnais. À quelques jours de la fête des vignerons, Mathieu n’est plus seul à mener ce café d’angle à l’ancienne, tout à tour bab et bobo, coincé entre deux mondes et deux styles de restauration. Tout en continuant d’offrir, le midi, pour 15 €, un des meilleurs rapport-qualité prix de la ville avec son menu du jour, ce chef étonnant (un des rares à faire son marché, on l’a souvent dit !) a décidé de transformer son bistrot à la bonne franquette en bar à vin à partir de 18 heures. Il a choisi un créneau correspondant plus à son style -des vins et un service très "nature"-, en se démarquant de ses voisins (Part des Anges, B9 et Café Gourmand). Stéphane, en salle, lui apporte ses compétences de sommelier et surtout sa connaissance de ces vins dits "nature" dont il vous parlera tout en vous servant quelques tapas à la bourguignonne maison (escargots, mini-quenelles, tourte ou tripes du jour, etc) proposés à partir de 4 € la portion. Ce qui ne devrait pas empêcher les gros mangeurs de réserver (à partir de mi-janvier) pour dîner au premier, autour de plats mitonnés ou mijotés pas tristes. On en reparlera. GB
BHV : 22, place de la Libération. Tél : 03-80-41-81-50. Tlj sf dim en hiver. Formule du jour à 15 € le midi. Menu-carte le soir 25 €.

Cave à Manger à l’étage
chez Bertrand Joinville !!!
À force de dire qu’en Bourgogne la cave est le haut-lieu de la maison, fallait bien que quelqu’un se prenne au jeu. Quelqu’un connu autant pour son sérieux dans le vin que pour son humour dans la vie. Vous en connaissez beaucoup, des cavistes, qui détendent les passants en leur proposant à l’ardoise, devant leur boutique, des petites phrases qui donnent la pêche ? Il a fait mieux, à l’approche des jours gris, en créant un espace convivial et intime à l’étage pour déguster charcuteries et fromages, accompagnés de vin. Ce n’est pas un bar à vins, attention, il y tient. On choisit une bouteille dans la boutique (droit de bouchon 3,00€) et on la monte pour la déguster avec une planche de charcuteries ou fromages achetés sur le marché ou en provenance directe des régions de production. Il sont servis sur Ardoise et tranchés à la commande. Si la bouteille n’est pas terminée, possibilité de l’emporter. Pour les petites soifs, formule 2 vins au verre, suivant l’humeur : 1 blanc, 1 rouge : 3,50€. Gamme de vins de domaines, diverse et variée, orientée fortement sur des vins issus de l’agriculture biologique ou biodynamique, vins « natures ».
Ô gré du Vin : 106 rue Monge, à Dijon. Tél : 03-80-65-90-92. Ouv lun-ven11h-21h, sam jusqu’à 20, dim jusqu’à 17h00. Compter 9,00€ la planche. Nombre de places limitées (12 à 15), préférable d’appeler. WIFI gratuit pour les clients.

Jesu(s) revient quand Bruno s’en va !
Ne faites pas les étonner, et oui, il s’en va, Bruno, dès qu’il a en a l’occasion. Moi qui suis son voisin, je le vois filer, le dimanche matin (ou plutôt en tout début d’après-midi) retrouver des potes dans la côte, au fil du Rhône, en Italie, voire en Touraine, dans l’Hérault ou au pays basque, les jours de grand vent. Si vous voulez qu’il vous ramène du Jesu(s), du vrai, de l’Oteiza ou du Sibilia, faut qu’il aille goûter, et qu’il remplisse le coffre, sinon il n’y aura pas à boire et à manger pour tout le monde, cet hiver. On trouve de tout dans l’incroyable bric-à-brac de cet épicier quelque peu « chinois », cet expert en lard contemporain qui va continuer à n’en faire qu’à sa tête, en 2012. Il avait comme projet de s’agrandir, de faire même un peu de chaud (le show, il le fait déjà) mais ça ne s’est pas réalisé. C’est aussi bien, s’il avait eu de la place pour accueillir tout le monde, ça ne lui aurait pas plu. Le plus étonnant, c’est qu’il soit toujours là, le soir, à 18 heures, pour ouvrir la boutique, tout en rentrant les dernières livraisons et servant un verre à ses premiers clients ! Un lieu-culte, avec ou sans jesu(s)…
Chez Bruno : 80, rue Jean-Jacques-Rousseau. Tél. 03-80-66-12-33. Tlj sf dim-lun, à partir de 18h.

Le café du Square,
the place to be !
Ambiance broc vintage, un air de guinguette accroché à la façade, le Square est depuis deux ans, the place to be in Beaune. Romain Escoffier y propose 80 références de vins au rapport qualité-prix rare. Au verre, régulièrement cinq blancs et cinq rouges, une sélection qui change fréquemment et qui mêle Bourgogne, Côtes du Rhône, Languedoc et parfois vins du nouveau monde, lorsque le vin vaut le détour ! C’est ici que les brunchs du samedi matin autour des huîtres se finissent en milieu d’après-midi. Là aussi que les apéros se prolongent jusqu’à la fermeture, petits creux et grosse fringales comblés par des planches de fromages affinés, de charcuterie, de rillettes, de sardiñas rapportées directement d’Espagne lorsque Romain le tôlier part en goguette. Hétéroclite et multi-générationnels, le Square mélange les genres et les gens. Résultat : les rencontres sont belles et les soirées souvent mémorables. Le son lui aussi est métissé. Du concert rock (environ une fois par mois) à la chanson française en passant par un peu d’électro et de rythmes jazzy… le Square reste un bar très rock n’roll attitude ! Céline Colle
Le Square : 26, bd Maréchal-Foch, à Beaune. Tel :03-80-24-03-32. Tlj sf dim.

Les autres classiques dijonnais

La Part des Anges : 5, rue Vauban. Tél. 03-80-49-89-56. Ts les soirs à partir de 18h, sf dim-lun et j. fériés. Une petite salle, de vieilles photos, un caveau à l’ancienne. On est aux anges !
Le Caveau de la Chouette : 39, rue des Godrans. Tlj sf dim-lun, 18h-2h. Un bar à vins où on peut jazzer. Pour les faims de journée, bonne charcuterie de pays ou fromages de producteurs locaux, à déguster tout en découvrant un vin sélectionné Chez Léon, par Éric Cordelet.
B9 : 9, pl. de la Libération.Tél. 03-80-38-32-02. Tlj sf lun ; service 11h-23h. Plat du jour 12 €. Carte 21-25 €.
B comme Billoux, bar à vins branché et bon enfant tout à la fois (selon l’humeur du serveur)

Sans oublier à Beaune :

Les Mille et Une Vignes : 61, rue de Lorraine. Tel :03-80-22-03-02. Tlj sf dim-mar 11h-minuit. Un bar à vins qui propose de vieux millésimes à prix décents. Un bistrot où l’on se retrouve vite entre amis, sans connaître personne, autour d’un verre de vin, ou de 2 si l’on se laisse entraîner par Marine, grande fan de rugby.

Le Bistrot Bourguignon : 8 rue Monge, 21200 Beaune. Tel : 03-80-22-23-24. Tlj sf dim-lun. Congés : fév. Formule déj en sem 13 € ; carte 30-40 €. Wifi. Depuis 1985, un incontournable du circuit beaunois.


Répondre à cet article

 
 

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.