56
Magazine Dijon

Automne 2013

 N°56
 
Accueil > Les numéros > N°56 > 01 > Avis de ’’vin’’ fort...
01

l’édito
by Gérard Bouchu

Avis de ’’vin’’ fort... ...sur la côte, entre Dijon et Beaune !

Échangerais pot de vin contre pot de moutarde, pied de vigne au cœur de Dijon contre vol régulier Dijon-Berlin ou Dijon-Londres... Comment voulez-vous ne pas délirer, quand l’automne est à votre porte et qu’on se dit qu’on est reparti pour six mois de grisaille ?


Mais comment font-ils, les Suédois et tous ceux qui ne voient le jour que quelques heures, pour tenir le coup ? Sortez vos bougies colorées, encadrez votre Bing Bang, ou collez-le sur un coin de votre frigo.

Vin fort sur dijon
© LaFP


On voulait vous mettre le photo-montage ci-contre en couverture, mais notre bon éditeur a eu peur de vous faire déprimer encore plus. Moi, je l’aime bien, ce dessin, faut dire que j’apprécie l’automne, ses pluies qui lavent les trottoirs (enfin !), sa fraîcheur qui incite à retourner manger des plats du moment chez des restaurateurs qui font enfin l’effort de cuisiner du gibier, des tripes, des poissons... de cuisiner, tout simplement.

Il ne manque qu’un avion de tourisme passant pour la dernière fois au-dessus de nos têtes, maintenant qu’on n’a plus que le tram, le TGV et nos yeux pour pleurer. On savait qu’on était une ville moyenne, mais de voir qu’on s’est fait battre par une ville encore plus moyenne, ça ne fait rire personne. Sauf les Beaunois, qui voient les visiteurs du Jura aller déguster du vin sur la côte. Ils rigolent, les Beaunois, de nous voir nous battre pour des causes qui leur rapportent toujours plus de clients. Surtout que ce sont les franc-comtois qui payent pour le garder, leur aéroport !

Va falloir faire preuve d’imagination, pour s’en sortir. On a une ville qui ne manque pas d’allure, juste d’un peu de vie, dès que le soleil se tire, avec les derniers touristes. Avec l’approche des municipales, l’ouverture d’une Toison d’Or new look, la fin du tunnel pour la LINO, on n’a pas fini d’entendre des discours discordants.

Dans ce mag automnal, on a eu envie de vous emmener faire un tour dans les vignes, celles de la route des vins comme celles de notre imaginaire dijonnais. Avant de revenir mettre les pieds sous la table, car c’est la ligne du mag, et partager avec vous les bruits de casserole, les changements de vitrines, les nouveautés qui nous font aimer notre belle Dijon, comme dirait notre barde à nous, plus Jamait que jamais.

Certains se plaignent déjà du peu de vin doux à partager à la fin de ces vendanges 2013. D’autres, plus philosophes ou humoristes dans l’âme, parlent plutôt « d’avis de vin fort »... Une prévision qui a fait sourire Bruno, homme du vin et devin à ses heures. Annoncer un avis de tempête, sur la côte des vins, entre Dijon et Beaune, ne l’a pas ému. Lui n’a pas pensé à la cité du vin, ni à la concurrence qui va se jouer entre les sœurs ennemies : « Tu parles de vin fort, j’ai compris, je ne suis pas idiot, mais les gens vont penser à de la piquette. Arrête ! ».

Vin dieu ! Si on ne peut plus rigoler... Ce titre m’est venu en voyant la tête de l’apprenti de ma coiffeuse, qui a l’air d’avoir toujours les cheveux dans le vent. Comme si la vie qu’on menait ici était trépidante. « Avis de vin fort ! » Nous, ça nous fait rire. Pas l’apprenti de ma coiffeuse, qui ne boit pas de vin. À Dijon, la capitale du vin, ça fait tache, non ?


 
 

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.