40
Magazine Dijon

Octobre Novembre 2009

 N°40
 
Accueil > Les numéros > N°40 > 04 > Au plaisir des sens
04

Texte : Jean Maisonnave
Photos : DR

Au plaisir des sens

Faire son marché, c’est prolonger la sensation des vacances, un retour de chaleur, de couleur. D’ailleurs, si les marchés sont souvent saturés, aux beaux jours, c’est que tout le monde y va. Pas seulement pour acheter ; pour se tremper dans le pays, et même parfois un pays imaginaire. En rentrant, on n’est pas fier, ça n’a plus le même goût, ça a perdu sa magie. On ne va plus au marché, d’ailleurs. On n’a plus le temps, on travaille toute la semaine, ça se comprend. Reste le week-end. Alors là, si on ne retourne pas au marché, on est impardonnable. Voici, à titre de rappel, quelques marchés où retourner, où retrouver un temps du loisir pas bien cher et utile. La vie, c’est des petits bonheurs à tricoter bien serrés…


marché Dijon plaisir des sens

Le samedi  :

Dijon, Marché Central
Au plan de l’alimentation, ce n’est pas le plus intéressant de la semaine. Mais les dijonnais doivent savoir qu’ils ont le plus joli marché de tout l’Est (Chalon et Nancy sont bien aussi, mais en semaine). Voici un jeu : il faut associer les produits avec les commerçants adéquats (ceux-ci n’étant donnés qu’à titre d’exemples).
1 – L’andouillette AAAAA de chez Lemelle ?
2 – Une terrine de raie à tomber
3 – Les volailles de chez Miéral
4 – Un très vieux Gouda d’anthologie
5 – Du jambon Ibaïona à se rouler par terre
6 – De la manzanilla La Guita, la plus légère

Réponses : A – Le Gars Gourmand ; B – Les Frères Chenu ; C – Casa Manolo ; D – Le Gourmet ; E – La Triperie dijonnaise ; F – Les Salaisons de Campagne

Encore une fois, ce ne sont que des exemples, on pourrait prolonger le jeu. Et qu’est ce qu’on gagne ? Du plaisir.

Marché Dijon-Grésilles
En dehors de l’humanité qu’il confère au quartier, sa principale vertu est sa modicité – il est bien moins cher que le marché central – et son côté bon enfant – question répertoire, c’est autre chose. Un seul producteur local (d’Auxonne), un boucher traditionnel et parfois un petit poissonnier. Mais surtout le jeudi. Pour le reste, beaucoup de fruits et légumes en provenance d’un peu partout (là, on peut au moins lire sur les cagettes) et pas pire qu’ailleurs. Des épices aussi, bref de quoi faire un bon couscous. Avec de la sape et de la déco à des prix plus que sympas, mais dans un style nettement ethnique. Globalement, si on n’habite pas le quartier, ce n’est pas Byzance.

Le dimanche  :

Marché de Chenôve
On peut y retrouver, rares, quelques commerçants du marché central, mais ce n’est pas l’intérêt. L’intérêt c’est que le dépaysement est garanti, même si les tours environnantes n’évoquent que très lointainement une médina. Dans la rue et au fond du centre commercial, quelques producteurs locaux : un spécialiste de la patate, une bonne maraîchère, un excellent fromager. Pour le plus gros : fruits et légumes de partout, à sélectionner, produits turcs et maghrébins, épices, confitures de cerise, lentilles roses et pas mal de rôtisseurs, hallal ou non. Les tarifs sont économiques (y compris les fleurs) sur le coup de midi, on fait de vraies affaires, et pour la qualité il faut regarder, il s’en trouve. Mais le plus beau, ça reste l’ambiance.

Marché de Longvic
Pas bien grand et presque circulaire, un marché campagnard en bord de zone. Pas mal de petits éventaires de production locale, avec un point fort sur les légumes ; plusieurs bons maraîchers dans la petite rue derrière et de savoureuses charcuteries jurassiennes sur la grand rue. C’est à peu tout, avec un fromager sympa, versé lui aussi dans le jurassien. On peut aller lire un journal au café, au bord de la rivière.


 
 

 RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.