51
Magazine Dijon

été 2012

 N°51
 
Accueil > Les numéros > N°51 > 03 > Au hasard des saisons
03

Livre

Au hasard des saisons STEPHANE KERRAD - YVES JAMAIT

C’est à une rencontre sur papier glacé « Au hasard des saisons » que nous invitent ces deux garçons. Un beau livre de photos de Stéphane Kerrad, agrémentées d’un texte d’Yves Jamait. Si l’on connait bien le chanteur, le photographe livre un travail étalé sur plusieurs années. Entre la préparation d’un album et la tournée qui a suivi, il vous fait entrer dans son intimité. Une complicité établie au fil du temps qui passe, que ce soit en studio, sur scène ou en coulisses.


Yves Jamait Je connaissais le travail de Stéphane, par le biais de Daniel Fernandez. J’ai aimé son regard, donc on a commencé à parler ensemble d’impression de couleurs chaudes, tout ce que l’on peut dire quand on n’a pas les mots techniques. Et nous sommes partis sur le visuel du CD Live, de l’affiche etc… Il faut dire que Stéphane Kerrad travaille sur la conception et l’exécution graphique de sites Internet, pour des salles de spectacles telles le Zénith, Les Folies Bergères, le Théâtre Mogador à Paris ou des spectacles comme le Roi Lion, Cabaret et bien sûr d’autres artistes. Photographe par passion, il cite volontiers comme inspirateur l’un des grands du métier dans le monde de la musique, Claude Gassian. C’est donc au fil des rencontres de plus en plus nombreuses qu’est née, avec Yves Jamait, l’idée de ce livre.

Stéphane Kerrad Si la première photo date de 2006, le reste est surtout consacré à l’enregistrement de l’album et la préparation de la tournée, le Zénith avec le symphonique. Ça montre énormément de choses : des photos d’Yves que l’on n’a pas l’habitude de voir ; voir l’artiste autrement. Toutes les photos sont sans retouche, pas de Photoshop, là ! L’idée était de montrer quelque chose de pas artificiel ; car Yves est un artiste entier, il fallait le voir tel qu’il est ! Il y a eu une vraie complicité, j’essaye de ne pas le déranger : 5 minutes avant le concert, il est concentré, j’essaye de m’immiscer dans tout ça et puis maintenant de partager ça avec le public dans ce livre. Un travail dans le temp : je suis fier du résultat, on ressent de la vérité, c’est le reflet de la confiance entre Yves et moi.

Des photos donc,
mais aussi des textes, ou plutôt un texte !

Yves Jamait En fait, je n’ai fait qu’un texte, parce qu’au début, il m’a demandé d’écrire dessus et, depuis la sortie du dernier album, on me dit :
« Vous faites des chansons sur le temps qui passe ». Mais je ne fais que ça, depuis quatre albums ! Donc j’ai fait ce texte qui règle ça une fois pour toute. Je n’avais pas envie de légender chaque photo. D’abord, il y en a trop et j’ai préféré faire ce texte sur le fait que je chante le temps qui passe ; ou le temps qu’il fasse. Je veux chanter le temps. C’est le fil conducteur du livre. Ainsi, il y a les images de Stéphane et des morceaux de texte qui sont dans une continuité, pas forcément à chaque page, mais jusqu’à la fin du livre.

Stephane Kerrad En fait, les photos parlaient d’elles-mêmes. Il n’avait pas besoin de les commenter, de donner son ressenti par rapport aux images, aux souvenirs, genre : « Untel fait ça, Yves fait ci… » Il avait raison !

On pourrait penser qu’il s’agissait
d’une belle prise de risque de sortir un beau livre.
Prise de risque assumée.

Stéphane Kerrad Il faut savoir prendre des risques et quand bien même on perdrait de l’argent, ce ne serait pas la fin du monde. L’idée première était de sortir le livre pour le vendre à la fin des concerts, histoire de changer du merchandising classique (tee-shirt, casquette, porte-clefs etc.). Un bel objet non jetable ! Il s’avère que la vente sur Internet marche aussi déjà très fort. Et puis, il faut aussi se régaler de la préface de Juliette, amie de route de Jamait, qui l‘a spontanément écrite avec un clin d’œil particulier à ses chaussures, allez comprendre les artistes !

PS : ça, ce n’est pas dans le livre. Sachez qu’Yves Jamait sera bien sûr en tournée, mais il va aussi préparer un album patchwork pour la fin de l’année, en distribution réduite. Au programme, quelques chansons inédites et des reprises du répertoire de la chanson française pas forcément très connues. Merci à Radio Campus, où s’est déroulée cette rencontre.

Thierry Binoche
Pour trouver le livre sur Internet : www.jamait.fr ou www.le-bazar.fr


Répondre à cet article

 
 

 RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.