58
Magazine Dijon

Pintemps 2014

 N°58
 
Accueil > Les numéros > N°58 > 05 > Au Boeuf Blanc
05

Au Boeuf Blanc Un nouveau chef à suivre


au Boeuf Blanc Dijon

Quoi de neuf ? Le Bœuf ! Jean-Louis et Didier Humbert, Vosgiens ayant les pieds sur terre, ont été chercher un jeune chef d’origine alsacienne pour apporter un sang neuf à une carte de brasserie qui cartonne déjà, boulevard de la Trémouille. Laurent Schaal n’a qu’une cuisine de poche pour s’exprimer, mais le résultat dans l’assiette est intéressant et suffisamment innovant pour qu’on ait envie de le suivre, ce Bœuf là. Le "Bœuf Blanc" trace sa route, résistant aux coups du sort (quand ce ne sont pas des travaux du tram ou du parking, c’est la copropriété qui veut se refaire une beauté) et jouant la carte d’une cuisine simple, goûteuse, sérieuse. Formé à Dijon à l’école Villard, il sait vous régaler d’un simple jambon à l’os en guise de plat du jour que d’œufs meurette à l’époisses et au bœuf, sur pain d’épices ou d’un tartare périgourdin, pour changer d’horizon. Si la terrasse est opérationnelle, n’hésitez pas ! ■

Le Bœuf Blanc : 7 bd de la Trémouille, à Dijon. Fermé lun soir, mar soir et dim. Tél : 03 80 72 10 50. Plat du jour le midi 9,50 € ; formule 13 € le midi avec un dessert. Carte le soir 25-30 €.


Publicité :
Plus que jamais, ce printemps... suivez Le Boeuf Blanc !

« Les Tables » des frères Humbert, dès le départ, on y a cru. Facile à dire,
c’était du tout cuit, vous répondront les habitués, qui ont suivi le Boeuf depuis
son arrivée au centre-ville.
En fait, c’était un sacré pari d’aller ouvrir cette brasserie à deux pas de la place
de la République alors qu’on était encore (rappelez-vous !) en pleins travaux
du tram. Il fallait en avoir dans la tête, et même ailleurs (on parle du courage,
pas d’autre chose) pour parier qu’un jour la République serait LA place des
brasseries dijonnaises, et qu’une terrasse digne de ce nom s’étendrait à l’ombre
du Conseil Régional.
Jean-Louis et Didier Humbert sont d’origine vosgienne, la résistance, ils
connaissent, et leur brasserie à l’atmosphère rassurante est devenue LA
référence des amateurs de cuisine simple mais goûteuse, de viandes de
producteurs et de produits du marché.
Mais attention, regardez bien la carte, le boeuf s’est fait tout tendre, depuis
qu’un nouveau chef est venu apporter sa patte. Oeufs meurette à l’Epoisses et
au boeuf, sur pain d’épice, côte de boeuf au vin rouge et fines herbes, entrecôte
de veau avec petite réduction granny smith flambée au calvados... Vous allez
vous régaler avec ces nouveaux plats, si vous avez déjà testé le tartare dijonnais
maison. Bonne sélection de vins, évidemment, pour accompagner tout ça.
On ne vient toujours pas là pour grignoter trois feuilles de salade et picorer du
bout des lèvres des légumes du jardin, aussi délicieux soient-ils. Un resto pour
les hommes, les vrais, et les femmes qui savent se tenir à table, disions-nous
au départ. Si l’hommage aux Tontons Flingueurs est tout indiqué dans ce lieu
où boire de l’eau frôle l’hérésie, la clientèle n’en reste pas moins à majorité...
féminine, eh oui. Le Boeuf, tout le monde le suit !

Le Boeuf Blanc

7 bd de la Trémouille, à Dijon.
03 80 72 10 50
Tlj du lundi au samedi.
Fermé le Dimanche
ainsi que lundi soir et mardi soir.
Plat du jour le midi 9,50 €
(13 € avec un dessert).
Carte le soir 25-30 €.


 
 

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.