40
Magazine Dijon

Octobre Novembre 2009

 N°40
 
Accueil > Les numéros > N°40 > 07 > Adieu l’ami...
07

Jean Maisonnave

Adieu l’ami... ...à Yves Penquer

Retranché derrière sa moustache et sa caméra, il regardait le monde avec scepticisme et indulgence. Chez les gens vraiment bien, l’un peut conduire à l’autre. Camus appelait ça la lucidité : c’était notre culture. On savait juste qu’il s’agissait, grosso modo, de regarder les choses en face pour essayer de leur donner un sens.


Yves Penquer

Toute sa vie a été marquée par le regard. En khâgne déjà, il m’épatait par sa clairvoyance. Il entra au Grenier de Bourgogne avec « Orphée »… Il y fonda même un ciné-club. Puis la critique de cinéma, la grande affaire pour ce rêveur matérialiste. Pour FR 3, journaliste cameraman ;
autre regard sur le monde, mais toujours indulgent, même dans l’ironie. Il avait aussi cette intelligence-là.
Autre pilier de notre culture, Godard écrivait à peu près que filmer, c’est toujours filmer la mort au travail.
Bravo la mort, beau travail.
Yves Penquer a posé son vélo, son chapeau et sa caméra le 11 octobre. Sa moustache, le cancer la lui avait déjà bouffée.
Celui-là aussi, il l’avait vu venir. La dernière fois qu’on a rigolé, c’était de conclure qu’il fallait boire nos vieilles bouteilles sans attendre. Une seule chose est sûre, c’est qu’on ne les boira plus ensemble.

Merci, Monsieur. Ce fut un privilège que d’être votre ami.

A Bernadette, à Jérémie, notre confrère et collègue, à Aurélien, à la famille, la rédaction présente ses condoléances.


2 Messages

  • Adieu l’ami... 1er novembre 2009 12:31, par Lily Marillier

    Merci Jano pour ce champ/contrechamp sur notre ami. Nous avons eu l’honneur et le bonheur de partager avec lui ces moments où tout nous semblait possible, par exemple de changer le monde. Chacun de nous a fait ce qu’il a pu. Yvon lucide et clairvoyant, mais aussi présent, léger, gentiment ironique, sans illusions mais heureux, bref, la classe jusqu’à la fin, connue de lui dans son inacceptable scandale, masquée sous des au revoirs qu’il savait des adieux.
    Nous lui fimes des adieux ce soir du 11 octobre, brouillons, chaleureux. Pourquoi n’était-il pas là pour boire ces bonnes bouteilles ? Nous étions jeunes, le temps ne pouvait rien contre nous.
    Lily

  • Adieu l’ami... 15 novembre 2012 15:36, par Fanfan

    Trois ans après l’au-revoir d’Yvon je me manifeste. En qualité de journaliste à France 3 Bourgogne, j’ai eu le grand bonheur de tourner avec lui. Un homme pétri d’humour, d’élégance, de simplicité, bref Yvon c’est la classe. Que Dieu fasse qu’il ait trouvé la paix là-haut et, qu’un jour, nous le rejoignions. Yves, Jean-Claude et moi nous t’embrassons très fort. Françoise et Jean-Claude Jeannet-de Thandt

 
 

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.