64
Magazine Dijon

automne 2015

 N°64
 
Accueil > Les numéros > N°64 > 11 > Adélaïde Jarre
11

L’itw de J.G. Groscon

Adélaïde Jarre

Adélaïde Jarre vend des voitures, pas n’importe lesquelles, elle vend des BMW. Elle est la seule femme à le faire, à 32 ans cela fait 10 ans qu’elle fait ce « métier d’homme », rencontre avec une passionnée.


Adélaïde Jarre

1/ Tu aimes vraiment les bagnoles ou c’est juste pour gagner ta vie ?

J’aime vraiment vraiment ça et depuis toujours, quand j’étais petite je regardais Auto-moto et Turbo, j’allais au salon de l’automobile et j’adorais ça, et j’adore toujours ça !

2/ Tu roules dans quelle voiture ?

Une BMW X3, c’est un excellent compromis, il y a un vrai coffre, la hauteur est sécurisante, c’est un gabarit idéal.

3/ T’y connais quoi en mécanique ?

Je connais bien les moteurs, les cylindrées, les puissances dynamiques, la suralimentation… J’ai fait une école de vente spécialisée dans l’automobile, il y avait une bonne partie technique, mais je ne mets pas les mains dans le cambouis. Je laisse les pros faire l’entretien, et je confie mon X3 à Jérôme à l’atelier.

4/ Quand tu étais petite tu avais des Barbies ou la voiture de Ken ?

On m’offrait régulièrement des Barbies, mais ce avec quoi je jouais le plus, c’était un circuit de voitures. J’ai passé des heures à jouer avec, bien plus qu’avec mes Barbies !

5/ Pour être une bonne vendeuse, il faut coucher ?

Ca dépend des clients, mais jusqu’à ce jour je n’ai pas eu besoin d’aller jusque là !
Ca doit pouvoir aider, mais après, c’est un autre métier !

6/ Tu fais quoi quand tu travailles pas ?

Même si j’adore les voitures, je reste une vraie fille qui achète des vêtements et des chaussures, qui aime les soirées avec des amis et qui passe du temps sur la Power-plate pour garder la ligne !

7/ Une idole, un exemple, un modèle ?

Les femmes chefs d’entreprises, les femmes qui réussissent et qui démontrent que c’est possible. Ca me donne envie de réussir, d’avancer. Quand on fait un « métier d’homme », et que l’on est une femme, on se doit d’être meilleure que ses collègues hommes, on ne peut pas se permettre de l’à peu près, les clients ne nous le pardonneraient pas.

8/ Dijon pour toi c’est quoi ?

La capitale de la moutarde !

Je viens de Mâcon, j’ai fait mes études à Lyon, je suis venue à Dijon pour le boulot. Finalement, j’aime cette ville à taille humaine, j’aime la chouette, comme les touristes !

J’aime aussi beaucoup le fait que les dijonnais me fassent confiance, d’une part mon employeur Savy, et d’autre part les clients qui « osent » faire confiance à une femme pour l’achat de leur voiture, c’est aussi pour ça que j’aime Dijon.

Publicité :

publicité BMW Savy


 
 

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.