34
Magazine Dijon

Avril 2008

 N°34
 
Accueil > Les numéros > N°34 > 03 > À table !
03

À table !

Pas de pluie d’étoiles sur la Bourgogne en ce début de printemps, déjà bien arrosé. Ce sera pour l’an prochain, quand l’ours Michelin cessera d’hiberner. Il y a du changement dans l’air.


Trois jeunes chefs qui cassent la baraque (voir pages précédentes), et un David Zuddas qui se prépare lui aussi à créer l’événement à l’automne avec l’ouverture (dans l’ancien hall du cinéma La Grande Taverne) de ce qu’on pourrait appeler un nouveau Bistrot du Chef… en Gare de Dijon . Il faudra attendre un peu pour voir ce que Rodolphe Segay nous prépare dans cette tour Elithis appelée à devenir le nouvel emblême du Dijon de demain. En espérant que ses Deux Fontaines ne deviennent pas une table italiennisante de plus, autour de cette place de la République déjà assez éprouvée comme ça. Tiens, à deux pas, il y a des adresses dont la bonne santé fait plaisir à voir, comme le P’tit Bouchon , perdu pourtant rue de Mulhouse. Ou Chez Léon , qui pète la santé. D’autres risquent de s’arrêter très vite, n’ayant pas trouvé leurs marques, comme Ciao Pasta , qu’on aimait bien, naguère. Même si la pasta est à la mode, encore faut-il la réussir. C’est peu dire qu’on a été déçu par une autre création autour de ce thème, à deux pas du théâtre cette fois, dans une maison qui a perdu son âme en se ravalant la façade. Sinon, Le Cézanne a fermé ses portes, et c’est la Table Marocaine (une enseigne qu’on a suivie au fil des ans, avec intérêt) qui annonce son grand retour rue Amiral Roussin. Tant mieux. Deux bonnes nouvelles, pour finir : on a enfin un vrai bar à vin, près du marché . Et une vraie bonne brasserie  ! Si, si, tout arrive. L’ennui, c’est qu’elle n’est pas à Dijon même, car ce malin de Fernand (ex-Bistingo) a été l’ouvrir à Arc-sur-Tille. Et il cartonne !!!

-

GB

Pourquoi Pas ?

Notre coup de cœur de ce début d’année ! Pour une adresse qui ne ressemble à aucune autre. Une bonbonnière cosy à qui des couleurs dans l’air du temps (crème, marron, café, pour rester dans des notes gastro) ont redonné un coup de jeune. On ne peut pas vraiment parler de resto « tendance », car tout l’effort des deux associés porte sur l’assiette, son contenu plus encore que son contenant. Et sur l’accueil, d’une grande gentillesse. Un lieu idéal pour évacuer le stress, en prenant son temps, en parlant volontairement bas pour ne pas déranger les autres. À midi, c’est assurément un des meilleurs rapports qualité-prix de Dijon, qui pourrait faire rougir de honte certaines adresses voisines qui vous balancent pour le même prix des plats du jour sortis tout juste du sachet. Au tableau, juste quelques plats, choix volontairement restreint pour permettre au chef de tout envoyer lui même. Les mélanges de couleurs attirent l’œil, les associations de saveurs rassurent, dès la première bouchée. Le soir, il n’y a que les prix qui changent un peu, et l’ambiance. Ici, on ne vient ni pour se montrer ni pour se dépayser, simplement pour se faire plaisir. Un resto qui pourrait vite devenir un « classique », si ce mot ne faisait peur. Et pourquoi pas ?

GB

Restaurant Pourquoi Pas ? : 13, rue Monge, à Dijon. Tél : 03-80-50-11-77.
Tlj sf dim, et lun midi. Formules 13 ou 17 € le midi. Menu le soir à 20 €.

La Table d’Arc

C’est un malin, « le » Fernand ! Il a laissé à d’autres le Bistingo, passage Darcy, qui était devenue au fil des ans une institution dijonnaise, pour ouvrir, tenez-vous bien, à l’entrée d’Arc-sur-Tille, face à un parking de supermarché, la seule vraie brasserie digne de ce nom de toute l’agglomération dijonnaise. On croit rêver. Poussez la porte, et vous voilà déjà dans un autre monde. Une table de gendarmes qui commandent le plat du jour, un couple de commerçants qui fait sa pause, autour d’un steak tartare, des jeunes qui prennent le mac maison, des ouvriers qui se régalent avec une blanquette, et des visiteurs comme nous qui s’assoient sagement sur leur banquette, pour profiter de ce moment de vie. Il y a même des pizzas à emporter. L’équipe est dynamique, l’ambiance sympathique, le décor chaleureux, et les têtes en sortant montrent qu’ici on ne fait que des heureux.

GB

La Table d’Arc : 58, rue des Chezeaux (centre commercial Super U), 21560 Arc-sur-Tille. Tél : 03-80-37-08-34. Formule 12,50 € le midi.

Carte 20 €. Pizza à 8 € à emporter (lun-sam 17h30-21h). Fermé le dim.


Répondre à cet article

 
 

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.