42
Magazine Dijon

Avril mai juin 2010

 N°42
 
Accueil > Les numéros > N°42 > 02 > A pleurer de rire !
02

Gérard Bouchu

A pleurer de rire !

Bon, pour rester dans l’univers de la BD, c’est drôle, ce voyage façon Asterix chez les Macs (do), partant avec barde et bagages défendre le patrimoine local, au pays de la malbouffe. Jamait qui chante son old Dijon, des portions de plats bien de chez nous offertes pour réchauffer les passants pressés d’aller prendre leur train, les vins fins pour les pots des officiels (il y a toujours des pots de vins !), Thierry Caens qui fait souffler un vent de folie dans les rues, l’équipe municipale qui a pris des cours d’anglais en accéléré, ça va être drôle à voir si Voo TV, la chaine locale, a pu tout filmer.
« J’ai rêvé New-York », « Voo qui passez sans me voir, sans même me dire bonsoir »… « Faut pas pleurer comme ça »…Pour la bande son, ils avaient l’embarras du choix, sans même chercher dans le répertoire rock !


C’est rock et ça ne sait pas !

le collectif éphémère

J’adore Voo TV, depuis qu’elle existe, je me régale. Suffit de zapper sur le canal 20 pour rigoler un peu, avec les invités du plateau ou les chroniqueurs du moment. Oublié FR3, devenu trop tendance, trop pro, trop sérieux en comparaison. Pas la faute du présentateur, qui fait ce qu’il peut. J’ai vu un invité, un bon, terrorisé par une nunuche qui lui posait des questions idiotes. Terrible ! Faut faire tarte pour plaire, on le sait bien, regardez les autres chaînes du cable à l’heure des infos ou des divertissements.
Pas facile de se démarquer ! Regardez le film réalisé à la demande de la ville et de l’office de tourisme pour montrer un Dijon de rêve à ceux qui suivront la balade des pleurants de musée en musée. On prend des figurants pour lever le coude dans une cave, se promener en segway, poser devant le Bareuzai, faire semblant de boire un Romanée-Conti place de la Lib. Si les pleurants continuent leur balade (les travaux du musée semblant au point mort, va falloir les occuper, les pauvres chéris !), ce film va faire un malheur : de Hong Kong à Vienne, on adore montrer des couples bien habillés qui boivent un vin sublime à la lueur des bougies, sourient à la vie en terrasse, s’habillent pour aller à l’Opéra.
Quand les pleurants reviendront prendre place au musée, la ville aura bien changé : un tram en bonne voie, une piscine pour les bains de foule, un feuilleton qui aura battu les records de « Plus belle la vie », des bars bizarres, des restos rigolos… Une ville plus « rock n’roll », au sens actuel du mot, plus drôle à vivre, pour tous. On est forcément optimiste, quand arrivent les beaux jours. GB

publicité big star dans une nouvelle boutique place bossuet Dijon


 
 

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.