76
Magazine Dijon

automne 2018

 N°76
 
Accueil > Les numéros > N°76 > 08 > 2# Paulée de Dijon
08

2# Paulée de Dijon Aux armes citoyens…

Formez vos bataillons de bouteilles…


Aussi loin que je me souvienne, le mot paulée a toujours squatté l’ADN de la Savignienne que je suis. L’origine du mot proviendrait du patois « paule » qui signifie « Pelle ». De là à conclure qu’après une paulée on finit forcément rond comme une pelle... il n’y a qu’un pas que nous ne franchirons pas. En vrai, cela renvoie plutôt à la dernière pelle de raisins versée dans le pressoir symbolisant ainsi la fin des vendanges. « This is the end ». Rangez vos bottes crottées et vos cirés encore transpirants, oubliez vos maux de dos et vos doigts coupés par les sécateurs tout collants, place à la teuf. Dans chaque domaine la table est dressée et attend sagement les vendangeurs, les porteurs et les vignerons pour une soirée... arrosée. Les bouteilles passent de main en main, le ban bourguignon s’invite à table et le viticulteur qui joue à domicile descend généralement plusieurs fois à la cave pour dégainer des millésimes anciens ou des grands formats oubliés... Avec la Paulée de Dijon, la métropole met donc un peu la charrue avant les bœufs (ou l’enjambeur avant le pinot). Elle se saisit d’une tradition qui court sur la côte pour en faire un symbole, celui d’un terroir à la reconquête de son vignoble.
Avant d’avoir son appellation (près de 100 hectares de plantations à terme dont 20 en 2018, pour compléter les vins produits à La Cras, aux Marcs-d’Or et dans plusieurs communes comme Marsannay-la-Côte, Chenôve, Daix, Talant…), Dijon a déjà sa paulée ! Co-organisée par Dijon Congrexpo, la Ville de Dijon et la métropole, elle se mue en un dîner d’exception. Aux fourneaux, la Maison Loiseau qui réinvente pour l’occasion un menu historique sorti tout droit de l’incroyable collection de la Bibliothèque de Dijon. Et dans le verre, les vins préférés des convives invités à débarquer à la salle des États avec des munitions. Autrement dit, avec un joli flacon sous le bras… Car comme dirait Brassens « Le meilleur vin n’est pas nécessairement le plus cher, mais celui qu’on partage ».

Paulée de Dijon

salle des Etats du palais des Ducs de Dijon
Dimanche 4 novembre à 20h. Ouvert à tous / modalités d’inscription et tarif sur www.metropole-dijon.fr

Paulée de Dijon 2018


Répondre à cet article

 
 

 RSS 2.0 | Plan du site | SPIP PUBLICITÉ : 03 80 73 01 15 ou 06 86 86 48 28 - contact@bing-bang-mag.com
BingBang magazine Dijon - Edité par EDIBANG : SARL au capital de 14 400 euros - 52, avenue de Stalingrad - 21000 DIJON - Tél : 03 80 73 01 15 - E-mail : 

Création sites internet Dijon : i-com - Photographic : Photographe publicitaire - Marielys Lorthios Photographe culinaire
Toute reproduction même partielle des articles et des photos interdite. Droits réservés.